Les robots éducatifs Dash & Dot (Yana & Bo)

Une démarche simple et créative pour apprendre aux enfants à coder

« Dans un monde où le digital est omniprésent, apprendre à coder doit se faire en même temps qu’apprendre à lire ou à compter. Demain, préciser sur son CV que l’on maitrise les codes HTML ou Java sera aussi superflu que de se vanter de savoir compter jusqu’à 10 ou de pouvoir marcher sur ses deux pieds » SoonSoonSoon – 100 Innovations qui vont changer votre vie.

Dans ce nouveau monde des objets connectés, maîtriser le langage du code devient aussi nécessaire que maîtriser une langue étrangère. Alors, autant l’apprendre de son plus jeune âge afin qu’il devient le langage du jeu lui-même.

C’est cette idée, ainsi que le souhait de transmettre leur passion aux nouvelles générations, qui, en 2012, ont motivé quatre anciens ingénieurs de Google, Apple et Frog Design regroupés au sein de la société Play-i, à développer l’outil idéal pour séduire les enfants ET leur rendre accessible la notion de codage. Il s’agit de deux petits robots, qui, en jouant avec eux, vont apprendre aux enfants non seulement à les utiliser, mais également à comprendre leur fonctionnement et le raisonnement logique de ce dernier.

Initialement appelés Yana & Bo, les deux robots ont été rebaptisés et s’appellent désormais Dash & Dot. Aujourd’hui, ils sont commercialisés par la marque Wonder Workshop.

Dash & Dot vont donc apprendre aux enfants la programmation via une démarche ludique, simple et créative qui combine apprentissage et divertissement. L’éducation via Dash & Dot, deux androïdes destinées aux 5-8 ans, se fait par l’apprentissage de l’exploration, par le jeu et la découverte. Plus qu’un robot, il s’agit d’un outil pédagogique qui permettra aux enfants de découvrir de nouvelles manières de jouer et d’apprendre, à travers des histoires ou des défis à relever.

A la première vue, Dash & Dot ressemblent à n’importe quel jouet que l’on trouve dans les supermarchés. Sauf que l’enfant ne pourra pas jouer directement avec eux que s’il apprend à les programmer. Les deux mignons robots disposent de capteurs et c’est à l’enfant de de laisser libre cours à leur imagination pour créer des interactions puissantes et amusantes avec eux (ex. programmer le robot à offrir une fleur à sa mère, transporte des blocs d’un point à un autre, jouer de la musique, faire émettre des sons d’hélicoptère à son robot lorsqu’il est secoué…).

dash & dot

En plus de Scratch et Blockly, Play-i propose un environnement de programmation encore plus accessible basé sur des objets graphiques simples et intuitifs qui permettront à des enfants dès 5 ans de programmer les deux robots au design attachant.

Ce n’est pas un langage particulier (et qui deviendra vite obsolète) qui est enseigné ici mais plutôt la logique propre du codage. Sans s’en rendre compte, il agit ainsi comme un véritable programmeur, de manière instinctive et ludique. A mesure que l’enfant devient familier à l’interface et le robot, les séquences varient en difficulté et deviennent plus compliquées.

La programmation des robots Dash & Dot se fait selon la tranche d’âge de l’enfant.

Par exemple, pour les enfants entre 5 et 8 ans, il existe une interface de programmation visuelle, qui affiche de la musique, des histoires et des animations.

Pour les enfants entre 8 et 12 ans, il existe un langage de programmation visuel créé par MIT et Google.

Et pour les enfants de 12 ans et plus, il est possible d’écrire les codes, développer des applications destinées pour les systèmes d’exploitations iOS et Android, en utilisant les API.

Les exemples de l’interface de programmation existant pour les plus jeunes, les robots, les jeux vidéo ou la réalité augmentée sont autant d’outils qui pourraient se substituer à une partie des cours classiques. De quoi redonner envie de redevenir un écolier.

dash and dot

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*